À PROPOS

Démarche – L’artiste – Expositions – Textes critiques

À PROPOS

Démarche – L’artiste – Expositions – Textes critiques

À PROPOS

Démarche
L’artiste
Expositions
Textes critiques

MA DÉMARCHE

Les mots de Del Aor

P ont entre Orient et Occident, futur et tradition, esprit et nature, je peins pour reculer toujours plus les frontières de la perception. Un signe juste suffit à faire vibrer l’air, arriver à l’essentiel. Le plein a besoin du vide pour que l’énergie circule. Tout est vibration, la couleur, la forme, les mots, le silence. Mes toiles monochromes et mes formes sobres expriment ce travail de dépouillement que j’ai mené pendant tant d’années, mais elles sont habitées par la sensualité et la poésie des touches d’or au tracé aléatoire.

« Tout est vibration, la couleur, la forme, les mots, le silence. »

Depuis une dizaine d’années, je travaille avec une peinture or. J’aime la vibration qu’il dégage quand il est respecté et écouté. Il est subtil, insaisissable, rare. Émergence et disparition, piège et liberté à la fois. L’or est une matière-lumière. Visible et invisible, du miroir absolu au trou noir le plus profond, il crée un jeu d’ombre et de lumière qui conduit vers des limites nouvelles. Il va plus loin que notre « voir » humain. À la limite de la matière, il est son premier et son dernier sourire. Rayonnant, il est là pour nous éclairer, secret universel de l’alchimie de la vie, transmutation que la nature a su produire en son sein nous révélant que la lumière est là, dans nos profondeurs intérieures. L’homme l’a détourné pour en faire un objet de convoitise, de richesse, de pouvoir. L’accumuler le mortifie, l’enfermer l’éteint, c’est contraire à son destin. Il est tellement généreux : une simple touche suffit , un simple point !

U n espace neuf apparaît alors, vibratoire, indicible, mystérieux, aux confins d’une dimension inconnue. À Kyoto, le Temple d’Or, dont l’extérieur est entièrement recouvert d’or, posé sur un îlot au milieu d’un lac, est un des lieux les plus forts que j’aie connu dans ma vie. L’air irradie autour d’une transparence lumineuse et subtile, qui vous ouvre les portes d’un monde de finesse et de joie.

Del Aor

« L’or est une matière – lumière. »

MA DÉMARCHE

Les mots de Del Aor

P ont entre Orient et Occident, futur et tradition, esprit et nature, je peins pour reculer toujours plus les frontières de la perception. Un signe juste suffit à faire vibrer l’air, arriver à l’essentiel. Le plein a besoin du vide pour que l’énergie circule. Tout est vibration, la couleur, la forme, les mots, le silence. Mes toiles monochromes et mes formes sobres expriment ce travail de dépouillement que j’ai mené pendant tant d’années, mais elles sont habitées par la sensualité et la poésie des touches d’or au tracé aléatoire.

« Tout est vibration, la couleur, la forme, les mots, le silence. »

Depuis une dizaine d’années, je travaille avec une peinture or. J’aime la vibration qu’il dégage quand il est respecté et écouté. Il est subtil, insaisissable, rare. Émergence et disparition, piège et liberté à la fois. L’or est une matière-lumière. Visible et invisible, du miroir absolu au trou noir le plus profond, il crée un jeu d’ombre et de lumière qui conduit vers des limites nouvelles. Il va plus loin que notre « voir » humain. À la limite de la matière, il est son premier et son dernier sourire. Rayonnant, il est là pour nous éclairer, secret universel de l’alchimie de la vie, transmutation que la nature a su produire en son sein nous révélant que la lumière est là, dans nos profondeurs intérieures. L’homme l’a détourné pour en faire un objet de convoitise, de richesse, de pouvoir. L’accumuler le mortifie, l’enfermer l’éteint, c’est contraire à son destin. Il est tellement généreux : une simple touche suffit , un simple point !

A lors un espace neuf apparaît, vibratoire, indicible, mystérieux, aux confins d’une dimension inconnue. À Kyoto, le Temple d’Or, dont l’extérieur est entièrement recouvert d’or, posé sur un îlot au milieu d’un lac, est un des lieux les plus forts que j’aie connu dans ma vie. L’air irradie autour d’une transparence lumineuse et subtile, qui vous ouvre les portes d’un monde de finesse et de joie.

Del Aor

« L’or est une matière – lumière. »

L’ARTISTE

Présentée par Valérie Humbert, critique d’art

Del Aor, artiste française d’origine catalane, née à Cognac en 1950, peint depuis l’enfance. Après avoir nourri son esprit par des études de mathématiques pures et de philosophie, elle enrichit son parcours de nombreux voyages pour rencontrer l’homme sur ses territoires. Parallèlement, elle mène un important travail sur la matière picturale, poussant toujours plus loin sa recherche. Un long séjour en Asie lui permet d’approfondir sa connaissance de la pensée orientale et de pratiquer les exercices énergétiques chinois.

Par l’union du souffle au geste, elle approche des frontières toujours nouvelles dans la peinture. Son travail est un équilibre infiniment exigeant entre la précision minutieuse du trait, l’utilisation de l’espace et la sensualité de la matière, pour produire le  ” son juste ” qui vibre bien au-delà de l’œuvre.

« un équilibre infiniment exigeant entre la précision du trait, l’utilisation de l’espace et la sensualité de la matière »

Aux portes de Paris, dans sa maison-atelier entourée d’un jardin de bambous à l’orientale, Del Aor puise le calme, la concentration, le contact avec la nature, nécessaires à sa recherche. Loin du frénétique chaos citadin, elle compose, décompose, juxtapose couleurs, matière et or pour atteindre la quatrième dimension : l’espace et le temps se rejoignent. L’œil voyage au rythme des correspondances subtiles entre volumes et plans, se laissant fasciner par l’équilibre des forces entre la matérialité des œuvres et la capture de l’immatérialité de l’espace. Comme un astronome scrutant l’univers, l’œil du spectateur découvre à travers ses toiles l’infini, ou plutôt, les infinis constellés de minuscules particules dorées.

Le vide et le plein s’équilibrent, la couleur et la lumière s’exaltent. Le vide crée une zone de méditation invitant à la paix intérieure. Le plein, rempli de particules dorées aux formes sinueuses, s’agite d’une vibration intense qui, dans son ensemble, irradie une harmonie souveraine.

Un dialogue entre rigueur et allégresse.

Valérie Humbert

« entre rigueur et allégresse »

EXPOSITIONS / CV

Cliquez pour découvrir

CURRICULUM VITAE

1950  Naissance à COGNAC.  Origine catalane.

1971  Maîtrise de Mathématiques Pures.

1983  Décide de consacrer exclusivement à la peinture.

1992 – 1995  Vit et travaille en Asie.

Actuellement, Del Aor travaille dans deux ateliers : à Paris et sur la Costa Brava

EXPOSITIONS PERSONNELLES

2019    Galerie UEDA – TOKYO – JAPON

2018    Galerie OPENART  –  BORKEN  –  ALLEMAGNE

Galerie ARTESOL –  SOLOTHURN  –  SUISSE

2016    Galerie UEDA  –  DUSSELDORF – ALLEMAGNE

2013    Galerie  IL FONDACO – BRA  –  ITALIE

Galerie  UEDA  –  TOKYO  –  JAPON

2011    Espace THALGO  –   PARIS

2009    Galerie  UEDA  –  TOKYO  –  JAPON

Galerie  IL FONDACO   – BRA  –  ITALIE

2008    Espace  Vital  –  BOULOGNE-BILLANCOURT

2007    Galerie  Elsa Lorente  – VIENNE (FRANCE)

2006    Espace  Kadrance   –   PARIS

2005    Galerie PINXIT  –  TURIN  –  ITALIE

Espace DEHAIS – PARIS

Château de la MOTTE BEAUMANOIR  –  FRANCE

Galerie des REMPARTS  –  LE  MANS

2004    Institut  EDEN   MONCEAU  –   PARIS

Galerie   PINXIT  –  TURIN  –    ITALIE

TROCADERO   DOKHAN ’ S  –  PARIS

2003    TRIANON  PALACE  –   VERSAILLES

2002    Espace ECUREUIL  – BAGNEUX

2001    Espace LEONARD DE VINCI – LISSES

2000    EXPLORADOME  –  PARIS

1999    Espace d’art contemporain Catherine TOPALL – LONGJUMEAU

Société Générale – PARIS

1998    KUNSTFABRIK TOR 1 – Engels & Hartman – COLOGNE  –  ALLEMAGNE

1988    LA VILLETTE  –  Cité des Sciences – PARIS

Galerie Monique SARRADET – CARCASSONNE

EXPOSITIONS COLLECTIVES

2019    Galeria KM7 – GERONA  –  ESPAGNE

Art Vischerung – LUDINGHAUSEN –  ALLEMAGNE

2018    Galeria KM7 – GERONA  –  ESPAGNE

Galerie OPENART – BORKEN –  ALLEMAGNE

2017    Galerie IL FONDACO  –  PIÉMONT  –  ITALIE

2016    Exposition « Ma »  –  DÜSSELDORF  –  ALLEMAGNE

2014    Galerie IL FONDACO – PIEMONT –  ITALIE

2013    Galerie HSBC    –    HONG KONG

2011    Art en Lumière    –    PARIS

2010    Espace CARDIN  –   PARIS

2009    Girls at work  –   PARIS

Galerie 32 Fine Arts  –  NEW YORK  –  USA

2006    Galerie Charlotte NORBERG  –  PARIS

Mur du Son  –  Musée des Cordeliers  –  CHATEAUROUX

2005    Bird Invest   –   BELGIQUE

Ambivalence  –  PARIS

Galerie ROMANET  –  PARIS

Musée de SAINT LEU

2004    Galerie   ROMANET  –  PARIS

Mur  du  Son   –  PARIS – BRUXELLES – NEW  YORK

2003    Centre culturel  Pau  GINE   –  BAGES

2002    Galerie   Claudine RATIE  –  PARIS

2000    Galerie   UEDA  –   TOKYO  –  JAPON

1999    Galerie   ARTITUDE  –  PARIS

1995    Galerie   UEDA  – TOKYO

1987     Salon de MONTROUGE

ART   JONCTION  –  NICE

1986     Salon de MONTROUGE

Tremplin – Musée du Donjon  – NIORT

Galerie  GUTHARC BALLIN  –  PARIS

1985    Jeune Peinture – Grand Palais  –  PARIS

SUD 92  –  ISSY LES MOULINEAUX

1984     Salon de la Lettre et du Signe –  Grand Palais  –  PARIS

Galerie du Théâtre  –  BAGNEUX

COLLECTIONS PUBLIQUES

2012     Musée UMENO  –  NAGANO  – JAPON

1987     Fond National d’Art Contemporain  –  ” La musique des sphères ” –  Acrylique sur toile  –  180 x 210 cm (1986)

1986     Mairie de CHATENAY MALABRY  –   ” Deux tourbillons noirs ”  –  Huile sur toile  –  114 x 195 cm (1985)

VENTES AUX ENCHÈRES

ART PRICE

2008    PIASA  Vente lot n°129 – Semper Vivens XVIII – 1998 – acrylique sur  papier  – 40 x 29 cm

MEDIA

2013   France 2  TV   26/02  Thé ou Café avec Aude de Thuin

2011    Gazette des Arts  ” Del Aor Champ Solaire ” par Georges Lévy

Guide des Ateliers d’artistes  Editions Patou

Tangente  ” Les mathématiques dans l’âme ” par Hervé Lehning

2008    France 2  TV  22/10  Documentaire sur la couleur par Laurence Ostolaza

France 3  TV    6/10  Peinture énergétique par Karine Arsène

Acomactive   ” Del Aor chez Vital ”  par Maria Bardoulat

Art Absolument   ” Del Aor, Champ Solaire ” par Teddy Tibi

La Tribune de Vienne  ” Del Aor, La vie en rose “

2006    Émotion Spa  ” Quand l’art se fait soin ” par Galya Ortega

Ouest France ” Une Asie de femmes, de silence et d’or ” par Olivier Renault

Corriere dell’Arte  ” Opere scandite da un rigore geometrico”  par  Massimo Centini

France 2  TV  17/05  Thé ou Café avec Myung Whun Chung

Opus International  Expos par Jean Luc Chalumeau

Kanal magazine ” Le Jeu ne sait quoi et le presque rien ” par André  Turowski

EXPOSITIONS / CV

Cliquez pour découvrir

CURRICULUM VITAE

1950  Naissance à COGNAC.  Origine catalane.

1971  Maîtrise de Mathématiques Pures.

1983  Décide de consacrer exclusivement à la peinture.

1992 – 1995  Vit et travaille en Asie.

Actuellement, Del Aor travaille dans deux ateliers : à Paris et sur la Costa Brava

EXPOSITIONS PERSONNELLES

2019    Galerie UEDA – TOKYO – JAPON

2018    Galerie OPENART  –  BORKEN  –  ALLEMAGNE

Galerie ARTESOL –  SOLOTHURN  –  SUISSE

2016    Galerie UEDA  –  DUSSELDORF – ALLEMAGNE

2013    Galerie  IL FONDACO – BRA  –  ITALIE

Galerie  UEDA  –  TOKYO  –  JAPON

2011    Espace THALGO  –   PARIS

2009    Galerie  UEDA  –  TOKYO  –  JAPON

Galerie  IL FONDACO   – BRA  –  ITALIE

2008    Espace  Vital  –  BOULOGNE-BILLANCOURT

2007    Galerie  Elsa Lorente  – VIENNE (FRANCE)

2006    Espace  Kadrance   –   PARIS

2005    Galerie PINXIT  –  TURIN  –  ITALIE

Espace DEHAIS – PARIS

Château de la MOTTE BEAUMANOIR  –  FRANCE

Galerie des REMPARTS  –  LE  MANS

2004    Institut  EDEN   MONCEAU  –   PARIS

Galerie   PINXIT  –  TURIN  –    ITALIE

TROCADERO   DOKHAN ’ S  –  PARIS

2003    TRIANON  PALACE  –   VERSAILLES

2002    Espace ECUREUIL  – BAGNEUX

2001    Espace LEONARD DE VINCI – LISSES

2000    EXPLORADOME  –  PARIS

1999    Espace d’art contemporain Catherine TOPALL – LONGJUMEAU

Société Générale – PARIS

1998    KUNSTFABRIK TOR 1 – Engels & Hartman – COLOGNE  –  ALLEMAGNE

1988    LA VILLETTE  –  Cité des Sciences – PARIS

Galerie Monique SARRADET – CARCASSONNE

EXPOSITIONS COLLECTIVES

2019    Galeria KM7 – GERONA  –  ESPAGNE

Art Vischerung – LUDINGHAUSEN –  ALLEMAGNE

2018    Galeria KM7 – GERONA  –  ESPAGNE

Galerie OPENART – BORKEN –  ALLEMAGNE

2017    Galerie IL FONDACO  –  PIÉMONT  –  ITALIE

2016    Exposition « Ma »  –  DÜSSELDORF  –  ALLEMAGNE

2014    Galerie IL FONDACO – PIEMONT –  ITALIE

2013    Galerie HSBC    –    HONG KONG

2011    Art en Lumière    –    PARIS

2010    Espace CARDIN  –   PARIS

2009    Girls at work  –   PARIS

Galerie 32 Fine Arts  –  NEW YORK  –  USA

2006    Galerie Charlotte NORBERG  –  PARIS

Mur du Son  –  Musée des Cordeliers  –  CHATEAUROUX

2005    Bird Invest   –   BELGIQUE

Ambivalence  –  PARIS

Galerie ROMANET  –  PARIS

Musée de SAINT LEU

2004    Galerie   ROMANET  –  PARIS

Mur  du  Son   –  PARIS – BRUXELLES – NEW  YORK

2003    Centre culturel  Pau  GINE   –  BAGES

2002    Galerie   Claudine RATIE  –  PARIS

2000    Galerie   UEDA  –   TOKYO  –  JAPON

1999    Galerie   ARTITUDE  –  PARIS

1995    Galerie   UEDA  – TOKYO

1987     Salon de MONTROUGE

ART   JONCTION  –  NICE

1986     Salon de MONTROUGE

Tremplin – Musée du Donjon  – NIORT

Galerie  GUTHARC BALLIN  –  PARIS

1985    Jeune Peinture – Grand Palais  –  PARIS

SUD 92  –  ISSY LES MOULINEAUX

1984     Salon de la Lettre et du Signe –  Grand Palais  –  PARIS

Galerie du Théâtre  –  BAGNEUX

COLLECTIONS PUBLIQUES

2012     Musée UMENO  –  NAGANO  – JAPON

1987     Fond National d’Art Contemporain  –  ” La musique des sphères ” –  Acrylique sur toile  –  180 x 210 cm (1986)

1986     Mairie de CHATENAY MALABRY  –   ” Deux tourbillons noirs ”  –  Huile sur toile  –  114 x 195 cm (1985)

VENTES AUX ENCHÈRES

ART PRICE

2008    PIASA  Vente lot n°129 – Semper Vivens XVIII – 1998 – acrylique sur  papier  – 40 x 29 cm

MEDIA

2013   France 2  TV   26/02  Thé ou Café avec Aude de Thuin

2011    Gazette des Arts  ” Del Aor Champ Solaire ” par Georges Lévy

Guide des Ateliers d’artistes  Editions Patou

Tangente  ” Les mathématiques dans l’âme ” par Hervé Lehning

2008    France 2  TV  22/10  Documentaire sur la couleur par Laurence Ostolaza

France 3  TV    6/10  Peinture énergétique par Karine Arsène

Acomactive   ” Del Aor chez Vital ”  par Maria Bardoulat

Art Absolument   ” Del Aor, Champ Solaire ” par Teddy Tibi

La Tribune de Vienne  ” Del Aor, La vie en rose “

2006    Émotion Spa  ” Quand l’art se fait soin ” par Galya Ortega

Ouest France ” Une Asie de femmes, de silence et d’or ” par Olivier Renault

Corriere dell’Arte  ” Opere scandite da un rigore geometrico”  par  Massimo Centini

France 2  TV  17/05  Thé ou Café avec Myung Whun Chung

Opus International  Expos par Jean Luc Chalumeau

Kanal magazine ” Le Jeu ne sait quoi et le presque rien ” par André  Turowski

TEXTES CRITIQUES

Invite à la paix

Recherche du dépouillement, nettoyage par le vide, mais cette épuration ne se veut ni trop froide, ni trop minimale. Aux confins de l’abstraction, l’homme ressurgit, l’émotion et la vie. Le trait de Del Aor vibre, les figures géométriques tremblent, toutes habitées de sensualité. L’harmonie est le résultat de la tension entre le vide et le plein. Chez Del Aor le vide créé une plage de méditation : ses dernières toiles, très sobres, utilisent une palette réduite aux couleurs primaires, leur symétrie reposante invite à la paix intérieure. L’oeil voyage au rythme de correspondances subtiles entre volumes et plans, se laissant charmer par l’équilibre des forces entre la matérialité des oeuvres et la capture de l’immatérialité de l’espace.

V. R. Midi Libre

Baignant dans la lumière

Elle opère par désencombrement, par dénuement, comme une recherche du trait ultime. Baignant dans la lumière, ses couleurs (plutôt que de la couleur, ses tableaux sont lumière), ses signes sont indescriptibles comme le bonheur, qu’elle essaye de rendre perceptible. La composition en est simple et harmonieuse, voire harmonisante, car la fréquentation de ses toiles amène cette contagion. Parcours vital inversé : on court vers l’enfance dans une innocence épurée par un cœur pur et par des années de travail. Sa peinture sourit au cœur.

Jaume Galmés, poète catalan

La liberté, osée

Un nom de lumière et d’or pour une femme peintre et son œuvre originelle et originale. Art primal, d’une virginale sensualité, où se mêlent le jeu des matières, la densité des couleurs et la pureté des formes. Un chemin qui vient de loin et qui va aller loin. Le choix est clair : il est celui de la liberté, osée. Étonnante petite femme si lumineuse qui nous livre avec puissance et finesse sa flamme vive, où le trait s’élance et contraste sur une matière changeante, se risque et rythme l’espace jusqu’à faire vibrer en harmonie subtile les couleurs les plus osées. Sa peinture est vibration colorée, pleine de gaieté, d’audace… et aussi de mystère. Sobre et sensuelle, épurée et généreuse, elle vous plonge dans une histoire dense, personnelle, qui n’a rien de linéaire et tout de ludique. Prenez le temps de vous poser dans ses toiles et parmi ses couleurs, comme on respire un brin de folie, de sagesse, d’audace, de travail, d’aventure, de solitude, d’altérité, de silence, de secret et d’ouverture. Tactiles, olfactives et colorées. D’une telle rencontre, vous ne ressortirez pas indifférent : cette œuvre là a du corps, à en faire vibrer le vôtre. Peut-être même découvrirez-vous à quel point il y a du beau, du grand, du jeu ( du « je ») et du lumineux en vous ?… en toute simplicité. La jeunesse est intemporelle. À ne pas manquer. Du jamais vu

Amarine GUERLIN, écrivain

Peintures Musiques 

Musiques de l’Espace, du Silence…Vibrations  Silencieuses…Musiques de l’âme et de l’Au Delà…Chemin du recueillement… Beauté Pure, Énergie Pure…Centre de l’Univers et de Soi…Respiration secrète…Méditation, Lumière, Tranquillité… Mille Mercis !

Alain KREMSKI, compositeur, pianiste

L’équilibre pictural de DEL AOR

Peut-être, même si nous ne l’avions pas su , aurions-nous pu deviner que Del Aor, artiste française d’origine catalane, entretient une relation étroite avec les mathématiques. En effet, dans sa belle exposition personnelle à la galerie Pinxit, la peintre nous révèle son lien avec le monde des mathématiques à travers une recherche très structurée, sans oripeaux ni dispersion formelle.

Cependant son monde ne se ferme pas exclusivement sur le besoin de paramètres définis et inaliénables.  Espace et couleur s’amalgament en une structure poétique, une icône, comme un signal essentiel auquel est relié une richesse cognitive de bien plus ample dimension, celle d’une artiste ayant atteint son stade de recherche actuel par l’évidement des espaces. Les vides eux-mêmes deviennent des espaces importants, comme autant de cellules d’un organisme en cours d’évolution, destiné à se diriger vers des formes ignorées par l’artiste elle-même.  C’est un monde en constante recherche de sens, animé par des équilibres infiniment tendus et justes.  Ses œuvres exigeantes  se traduisent par la juxtaposition de couleurs nettes et fortes et de formes apparemment simples, mais en réalité très complexes. Ainsi en est-il de la succession dense de points d’interrogation qui s’accumulent dans des espaces bien identifiés, jouant ainsi sur la métaphore de la question.

L’artiste désigne ses œuvres comme des « non lieux »,  pour se référer à des espaces où rien n’est clos ni figé, territoires mouvants, flux d’expériences libres. Là où le lieu disparaît, l’instantanéité de l’ubiquité apparaît. L’ oeuvre exige un point de vue  suggestif  hors des principes auxquels nous sommes couramment habitués. Il en résulte des effets complexes et polyvalents. Confronté aux œuvres de Del Aor, l’observateur sera partagé entre la surprise et le manque d’un point de référence précis ou bien d’ une voie préétablie.

Et si Khalil Gibran avait raison d’affirmer « je suis un navigateur et un voyageur, et chaque jour je découvre une nouvelle région de mon âme », alors un voyage dans les « non lieux » proposé par la galerie Pinxit devient essentiellement une occasion de connaissance et de recherche. Le voyage proposé à travers toutes les œuvres rassemblées ici est un voyage subtil à travers les régions de l’âme, une façon de retrouver une empathie entre l’être et le paraître, entre le ressenti et le représenté. Les « non lieux » deviendraient alors des espaces dans lesquels on aperçoit diverses façons d’aboutir à un examen critique de notre ressenti, entre les méandres d’un besoin de limpidité et d’autre chose que chacun saura trouver par ses propres moyens.

Simplement.

Massimo CENTINI, critique d’art Corriere dell’Arte

Formes pures au pouvoir…

Le nom, lui, semble sortir des pages d’un roman de Marguerite Duras. Pourtant Del Aor a ses vraies racines dans le sud. La Catalogne avec juste ce qu’il faut d’Orient pour rêver …/… Rigueur tendue, économie du signe, les formes s’imposent par leur infinie justesse. La petite fleur timide de l’espérance ou de la vie dans le jardin minimaliste habité d’idéogrammes : c’est Del Aor. “ C’est par l’irrationnel qu’on avance … “ Et voilà Del Aor qui nous guide doucement et fermement sur ces routes fragiles. Or-Bleu-Noir et puis Or-Bleu-Blanc ou encore Noir-Blanc-Or et Bleu-Noir-Blanc. Surprise des couleurs ! C’est là que Del Aor quête au ras de l’évidence le sourire de plénitude. Mystique ? Peut-être comme put l’être François d’Assise dans l’absolu dépouillement. Nous voyons ici pourtant une main tendue, bien plus qu’un renoncement. Si l’exigence en art a pour vous valeur d’ascèse et de libre exercice de l’intelligence, pas de doute, il vous faut aller voir Del Aor.

J.P. CHARLUT, critique d’art

Où s’est placé le nénuphar ?  

Les aplats se distinguent de cette angoisse. Elle est brusquement limée. Il n’en reste qu’une couche rectiligne, complètement lavée, inutilement sans bosse. L’aplat reste une couleur unique, un fond qui s’entretient, un éblouissement. Arrive impromptue une ombre, la première, celle qui livre enfin la verticalité. Debout la déchirure lumineuse s’arrondit sur la surface, se présente autrement, martelée, sculptée peut-être. Le nénuphar en sommeil se délivre, il nage, s’étale et devrait disparaître. Mais il sonne à jamais, il rayonne et ne s’offusque d’aucune présence. Il n’y a plus disparition mais acte de peindre encore immobile.

Catherine TOPALL, directrice centre d’art

TEXTES CRITIQUES

Invite à la paix

Recherche du dépouillement, nettoyage par le vide, mais cette épuration ne se veut ni trop froide, ni trop minimale. Aux confins de l’abstraction, l’homme ressurgit, l’émotion et la vie. Le trait de Del Aor vibre, les figures géométriques tremblent, toutes habitées de sensualité. L’harmonie est le résultat de la tension entre le vide et le plein. Chez Del Aor le vide créé une plage de méditation : ses dernières toiles, très sobres, utilisent une palette réduite aux couleurs primaires, leur symétrie reposante invite à la paix intérieure. L’oeil voyage au rythme de correspondances subtiles entre volumes et plans, se laissant charmer par l’équilibre des forces entre la matérialité des oeuvres et la capture de l’immatérialité de l’espace.

V. R. Midi Libre

Baignant dans la lumière

Elle opère par désencombrement, par dénuement, comme une recherche du trait ultime. Baignant dans la lumière, ses couleurs (plutôt que de la couleur, ses tableaux sont lumière), ses signes sont indescriptibles comme le bonheur, qu’elle essaye de rendre perceptible. La composition en est simple et harmonieuse, voire harmonisante, car la fréquentation de ses toiles amène cette contagion. Parcours vital inversé : on court vers l’enfance dans une innocence épurée par un cœur pur et par des années de travail. Sa peinture sourit au cœur.

Jaume Galmés, poète catalan

La liberté, osée

Un nom de lumière et d’or pour une femme peintre et son œuvre originelle et originale. Art primal, d’une virginale sensualité, où se mêlent le jeu des matières, la densité des couleurs et la pureté des formes. Un chemin qui vient de loin et qui va aller loin. Le choix est clair : il est celui de la liberté, osée. Étonnante petite femme si lumineuse qui nous livre avec puissance et finesse sa flamme vive, où le trait s’élance et contraste sur une matière changeante, se risque et rythme l’espace jusqu’à faire vibrer en harmonie subtile les couleurs les plus osées. Sa peinture est vibration colorée, pleine de gaieté, d’audace… et aussi de mystère. Sobre et sensuelle, épurée et généreuse, elle vous plonge dans une histoire dense, personnelle, qui n’a rien de linéaire et tout de ludique. Prenez le temps de vous poser dans ses toiles et parmi ses couleurs, comme on respire un brin de folie, de sagesse, d’audace, de travail, d’aventure, de solitude, d’altérité, de silence, de secret et d’ouverture. Tactiles, olfactives et colorées. D’une telle rencontre, vous ne ressortirez pas indifférent : cette œuvre là a du corps, à en faire vibrer le vôtre. Peut-être même découvrirez-vous à quel point il y a du beau, du grand, du jeu ( du « je ») et du lumineux en vous ?… en toute simplicité. La jeunesse est intemporelle. À ne pas manquer. Du jamais vu

Amarine GUERLIN, écrivain

Peintures Musiques 

Musiques de l’Espace, du Silence…Vibrations  Silencieuses…Musiques de l’âme et de l’Au Delà…Chemin du recueillement… Beauté Pure, Énergie Pure…Centre de l’Univers et de Soi…Respiration secrète…Méditation, Lumière, Tranquillité… Mille Mercis !

Alain KREMSKI, compositeur, pianiste

L’équilibre pictural de DEL AOR

Peut-être, même si nous ne l’avions pas su , aurions-nous pu deviner que Del Aor, artiste française d’origine catalane, entretient une relation étroite avec les mathématiques. En effet, dans sa belle exposition personnelle à la galerie Pinxit, la peintre nous révèle son lien avec le monde des mathématiques à travers une recherche très structurée, sans oripeaux ni dispersion formelle.

Cependant son monde ne se ferme pas exclusivement sur le besoin de paramètres définis et inaliénables.  Espace et couleur s’amalgament en une structure poétique, une icône, comme un signal essentiel auquel est relié une richesse cognitive de bien plus ample dimension, celle d’une artiste ayant atteint son stade de recherche actuel par l’évidement des espaces. Les vides eux-mêmes deviennent des espaces importants, comme autant de cellules d’un organisme en cours d’évolution, destiné à se diriger vers des formes ignorées par l’artiste elle-même.  C’est un monde en constante recherche de sens, animé par des équilibres infiniment tendus et justes.  Ses œuvres exigeantes  se traduisent par la juxtaposition de couleurs nettes et fortes et de formes apparemment simples, mais en réalité très complexes. Ainsi en est-il de la succession dense de points d’interrogation qui s’accumulent dans des espaces bien identifiés, jouant ainsi sur la métaphore de la question.

L’artiste désigne ses œuvres comme des « non lieux »,  pour se référer à des espaces où rien n’est clos ni figé, territoires mouvants, flux d’expériences libres. Là où le lieu disparaît, l’instantanéité de l’ubiquité apparaît. L’ oeuvre exige un point de vue  suggestif  hors des principes auxquels nous sommes couramment habitués. Il en résulte des effets complexes et polyvalents. Confronté aux œuvres de Del Aor, l’observateur sera partagé entre la surprise et le manque d’un point de référence précis ou bien d’ une voie préétablie.

Et si Khalil Gibran avait raison d’affirmer « je suis un navigateur et un voyageur, et chaque jour je découvre une nouvelle région de mon âme », alors un voyage dans les « non lieux » proposé par la galerie Pinxit devient essentiellement une occasion de connaissance et de recherche. Le voyage proposé à travers toutes les œuvres rassemblées ici est un voyage subtil à travers les régions de l’âme, une façon de retrouver une empathie entre l’être et le paraître, entre le ressenti et le représenté. Les « non lieux » deviendraient alors des espaces dans lesquels on aperçoit diverses façons d’aboutir à un examen critique de notre ressenti, entre les méandres d’un besoin de limpidité et d’autre chose que chacun saura trouver par ses propres moyens.

Simplement.

Massimo CENTINI, critique d’art Corriere dell’Arte

Formes pures au pouvoir…

Le nom, lui, semble sortir des pages d’un roman de Marguerite Duras. Pourtant Del Aor a ses vraies racines dans le sud. La Catalogne avec juste ce qu’il faut d’Orient pour rêver …/… Rigueur tendue, économie du signe, les formes s’imposent par leur infinie justesse. La petite fleur timide de l’espérance ou de la vie dans le jardin minimaliste habité d’idéogrammes : c’est Del Aor. “ C’est par l’irrationnel qu’on avance … “ Et voilà Del Aor qui nous guide doucement et fermement sur ces routes fragiles. Or-Bleu-Noir et puis Or-Bleu-Blanc ou encore Noir-Blanc-Or et Bleu-Noir-Blanc. Surprise des couleurs ! C’est là que Del Aor quête au ras de l’évidence le sourire de plénitude. Mystique ? Peut-être comme put l’être François d’Assise dans l’absolu dépouillement. Nous voyons ici pourtant une main tendue, bien plus qu’un renoncement. Si l’exigence en art a pour vous valeur d’ascèse et de libre exercice de l’intelligence, pas de doute, il vous faut aller voir Del Aor.

J.P. CHARLUT, critique d’art

Où s’est placé le nénuphar ?  

Les aplats se distinguent de cette angoisse. Elle est brusquement limée. Il n’en reste qu’une couche rectiligne, complètement lavée, inutilement sans bosse. L’aplat reste une couleur unique, un fond qui s’entretient, un éblouissement. Arrive impromptue une ombre, la première, celle qui livre enfin la verticalité. Debout la déchirure lumineuse s’arrondit sur la surface, se présente autrement, martelée, sculptée peut-être. Le nénuphar en sommeil se délivre, il nage, s’étale et devrait disparaître. Mais il sonne à jamais, il rayonne et ne s’offusque d’aucune présence. Il n’y a plus disparition mais acte de peindre encore immobile.

Catherine TOPALL, directrice centre d’art

Vous souhaitez contacter Del Aor pour un projet ?

Voir les nouvelles œuvres en avant-première ou être invité aux vernissages ?

N’hésitez pas à nous écrire ci-dessous.

Vous souhaitez contacter Del Aor pour un projet ?

Voir les nouvelles œuvres en avant-première ou être invité aux vernissages ?

N’hésitez pas à nous écrire ci-dessous.

DEL AOR

DEL AOR

DEL AOR est une artiste française d’origine catalane. Fort, épuré, lumineux, l’art de DEL AOR est un équilibre entre exigence et sensualité, rigueur et allégresse, futur et tradition, un pont entre Orient et Occident. Ses peintures nous remplissent à la fois d’énergie et de paix.

CONTACT

delaor.lara@gmail.com

France: (33) 6 07 21 35 08

Espagne: (34) 673 692 415

DEL AOR est une artiste française d’origine catalane. Fort, épuré, lumineux, l’art de DEL AOR est un équilibre entre exigence et sensualité, rigueur et allégresse, futur et tradition, un pont entre Orient et Occident. Ses peintures nous remplissent à la fois d’énergie et de paix.